Les grands experts de la fraude électorale




13 mars 1986, je suis, avec Max Simeoni, dans la Mecque de la fraude : le bureau électoral de Bastia. Les grands muezzins de la démocratie à la sauce bastiaise nous entourent. 
Têtes de liste de l’élection régionale du surlendemain, nous voulons mettre la pression en contrôlant les procurations. Nous n’avons aucune information mais la certitude, qu’une fois de plus, fraude il y aura. C’est dans leurs gènes politiques et les enjeux sont d’importance avec des rapports de force particulièrement tendus. ll y aura, cette année là, la bagatelle de cinq-cent-vingt-deux attentats et des assassinats. Sans omettre le pléonasme de la dissolution du FLNC et la forfaiture de celle du MCA. La routine, quoi.