Classement sans suite d'une enquête que visait à me salir pour détourner l'attention...



Je tenais à vous informer des résultats de l'enquête menée contre moi suite à une lettre anonyme diffamatoire utilisée pour détourner les regards d'arrestations de mafieux...
C'est directement mon engagement au sein du Cullettivu Maffia No', a vita Iè qui fut la cause de cette manœuvre,. N'hésitez pas à partager l'info. Merci pour la confiance que vous avez toujours manifesté à mon égard. Elle m'honore.




68 ANS, DÉJÀ ce 6 novembre ! MAIS C'EST MOI QUI VAIS VOUS FAIRE UN CADEAU…
À 64 ans ce fut facile de broder sur le nombre de case d'un échiquier, à 66, chiffre angélique, Il m'avait suffi de faire entorse à mon agnosticisme, l'année prochaine quelques amis paillards sauront être inspirés...
Mais j'aime ce 68. Ça me rappelle les années du romantisme politique. On ne se refait pas, je crois toujours aux principes et aux vertus de la parole. Ma cofondation, il y a deux ans, du collectif Maffia No' en atteste.
Oh, cela ne m'aura pas fait que des amis. Mais je suis fier que nous ayons fait bouger les lignes. Malgré les provocations et les menaces de mort, nous tenons bon le cap en bénéciant d'un ample soutien.
J'avais décidé il y a quelques semaines, comme cadeau, de vous révéver une info le jour de mon anniversaire. Vous vous rappelez cette « enquête » sur la gestion de mon entreprise et qui avait déclenché un contre feu médiatique à des arrestations de mafieux et bien elle vient d’être... "classée sans suite" après une année d’investigation ! D'importants moyens ont été déployés : mon cabinet comptable investi toute une journée, 5 fonctionnaires pour perquisitionner mon entreprise et le siège de la ligue corse d’Échecs, mes comptes personnels et professionnels passés au crible ! J'avais toutefois sincèrement apprécié ces inspecteurs du pole financier très embarrassés d’être mobilisés ainsi pour un petit chef d’entreprise dont la gestion s’est avérée exemplaire. Un enquêteur m’a dit « On a vite compris que vous ne vous êtes pas enrichi ». C’est le moins que l’on puisse dire... Mais il me sera difficile de pardonner les préjudices subis par mes proches. Moi, ça fait longtemps que j'ai une peau de crocodile. Et, finalement, je sais que c'est le traitement réservé aux lanceurs d'alerte qui dérangent... Une forme d'hommage en quelque sorte 🙂
P.S. : finalement vous aussi vous pourriez me faire un cadeau en partageant ce texte 🙂