leobattesti

Lecci, l’hommage et l’adhésion au dernier combat initié par Marie-France



Ma quatrième séance de dédicace a connu elle aussi un fort succès. Organisée dans le village de Marie-France Giovannangeli. En présence de sa famille du maire et de nombreux conseillers municipaux et de dizaines d’autres citoyens, j’ai rendu hommage en lisant un passage de mon livre. Le voici...


« Ce livre est dédié à ma meilleure amie, Marie- France Giovannangeli. Son charisme et ses qualités humaines la firent rayonner en tant que secrétaire générale du Syndicat des travailleurs corses qu’elle porta au premier rang des syndicats insulaires. Plus tard, pétrie de la même qua- lité d’écoute et de fortes convictions humanistes, elle sera la femme ayant la responsabilité du plus grand nombre de salariés dans le privé en Corse. Troublante et émouvante coïncidence, elle s’est éteinte le matin du lundi 3 avril 2023, quelques heures après que j’aie mis le point final à ce récit. Juste après le mot « Vie »... 

Jusqu’à ce que la maladie la terrasse, elle m’a conseillé lorsque j’abordais les chapitres les plus délicats, comme elle le faisait toujours. En parti- culier, lors du récit de nos années de plomb, dont nous ne nous sommes jamais remis. Elle était à mes côtés au sein du FLNC, et je n’aurais jamais envisagé la création d’un collectif antimafia sans son inébranlable renfort ». 

Marie-France aurait apprécié la qualité du débat, tant dans le fond que dans sa forme. Particulièrement lors des interventions de son frère Gilles, conseiller exécutif et ancien maire . Mais aussi celle, emprunte de dignité et d’affection du maire actuel Georges Giani.
C’est ainsi que j’apprécie le débat. Dans le respect des autres. Même et surtout lorsque les positions sont nuancées voire contrastées.


58  livres ont été dédicacés. L'intégralité de la recette est au bénéfice de Maffia No' a vita Iè grâce au mécénat des éditions Arthaud. La trésorière de l'association, Marie-Jo Bartoli s'en est félicité :)
58 livres ont été dédicacés. L'intégralité de la recette est au bénéfice de Maffia No' a vita Iè grâce au mécénat des éditions Arthaud. La trésorière de l'association, Marie-Jo Bartoli s'en est félicité :)

Gilles Giovanangelli s'est exprimé aussi en tant que conseiller exécutif
Gilles Giovanangelli s'est exprimé aussi en tant que conseiller exécutif

Le Maire Georges Gianni a apprécié la qualité du débat et organisé un bel accueil des participants grâce à une équipe dynamique
Le Maire Georges Gianni a apprécié la qualité du débat et organisé un bel accueil des participants grâce à une équipe dynamique


Ma réflexion après mes premières séances...

J'ai passé deux journées merveilleuses à Marseille puis à Lecci. J'y ai dialogué avec tant de citoyens et constaté une telle adhésion. C'en était parfois émouvant. Surtout lors de témoignages de personnes subissant un traumatisme lié au contexte mafieux. C'est dans ces moments là où je comprends l'importance de la parole et aujourd'hui de l'écrit. Même si cela, forcément, ne plait pas à tout le monde.
Mais l'évolution est en cours. Il faut que l'Assemblea di Corsica prenne désormais ses responsabilités car il y a un fort consensus lors de ces débats : aller vers l'autonomie c'est renforcer la démocratie. Cela doit obligatoirement se faire en garantissant à notre jeunesse de pouvoir exprimer librement leur créativité. La clarté et la détermination doivent primer désormais et il ne faut céder aux impulsions partisanes pour manœuvrer pour son camp. Quant à l'état régalien, de récentes déclarations sont troublantes et inquiétas. On sait ce qu'à produit dans notre île la funeste stratégie du diviser pour règner.


Rédigé le Dimanche 18 Février 2024 à 07:32 | Lu 2780 commentaire(s)